14/11/2018

20 millions de tickets vendus par SMS, et après ?

La tendance à la dématérialisation semble inéluctable. Les e-billets représentent d'ores et déjà plus de 30% des ventes de billets occasionnels.


transports publics genevois; mobilité; genève; transports; sms;Les transports publics genevois (tpg) ont atteint récemment le chiffre symbolique de 20 millions de tickets vendus par SMS. Le résultat est remarquable et il mérite qu’on s’y attarde quelques instants. Il témoigne des nouvelles habitudes de consommation de notre clientèle et de la capacité d’adaptation de notre entreprise.

Les e-billets représentent aujourd’hui plus de 30% des ventes de titres de transports occasionnels réalisées par les tpg. Cette solution de paiement est ainsi devenue incontournable depuis son lancement en février 2014. Elle permet à nos clients « de passage » d’acheter rapidement un billet de tram ou de bus sans disposer de monnaie. Quand on sait combien les gens sont attachés à leurs habitudes, c’est significatif.

Et cette tendance va se poursuivre, sachant que 450'000 billets par SMS sont désormais délivrés chaque mois par ce canal de vente. Cela confirme la demande d’une partie de la clientèle pour des solutions mobiles et numériques. On l’observe également avec le développement du webshop qui permet la gestion en ligne de son abonnement auprès des tpg. Ces exemples illustrent bien la dématérialisation en cours des titres de transports.

En Suisse, le paiement par smartphones commence à s’affirmer, selon une étude publiée au début du mois de novembre 2018 par l’Institut des services financiers de Zoug (IFZ), rattaché à la Haute Ecole de Lucerne. On a enregistré en une année un doublement du nombre d’utilisateurs et un triplement des transactions effectuées. On achète grâce à son portable, on gère en ligne.

L’ensemble de ces chiffres atteste du recul graduel de la monnaie fiduciaire au profit de nouveaux modes de paiement. Ainsi, on pourra bientôt payer aussi par carte sans contact sur le réseau des tpg. En janvier 2019, nous généraliserons cette possibilité de paiement via une carte prépayée, une carte de crédit ou une carte de débit – moyen de paiement sans numéraire considéré comme le plus utilisé en Suisse, selon la Banque nationale suisse –.

La carte prépayée, dénommée tpgPay, correspondra à un portefeuille électronique à la fois ultrarapide, transmissible et rechargeable. Elle pourra être utilisée notamment sur de nouveaux distributeurs automatiques de titres de transport mobiles présents à bord des véhicules des lignes suburbaines et régionales.

Nous serons attentifs à bien accompagner nos clients dans cette période de transition. Et si nous ne sommes pas encore décidés, comme certains acteurs du transport, à retirer nos distributeurs fixes peu utilisés, nous estimons que la tendance à la dématérialisation est inéluctable dans notre secteur.

10:04 Publié dans Genève | Tags : transports publics genevois; mobilité; genève; transports; sms; | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | |

Les commentaires sont fermés.