20/12/2018

L’Etape 2018 des tpg: un travail d’équipe de longue haleine

Le bilan du changement d'horaire vécu le dimanche 9 décembre 2018 est satisfaisant. Ce moment représente l'aboutissement d'un long travail préparatoire. mobilité; transports publics genevois; léman express;


Au début de chaque nouvelle année, je m’applique à mettre en évidence dans mon agenda le dimanche qui suit le deuxième samedi du mois de décembre. La définition semble un peu tortueuse. C’est devenu cependant un rituel pour ceux qui travaillent, comme moi, dans le secteur des transports.

Au sein des Transports publics genevois (tpg), on nomme ce jour spécial de la fin de l’année : l’Etape, appelée plus communément le changement d’horaire en Suisse et en Europe. Un dimanche qui voit l’ensemble des entreprises de transports publics modifier leurs horaires. Un travail dont les implications sont multiples.

Cette année, le dimanche 9 décembre a été à nouveau un moment particulier. Il a représenté l’aboutissement d’un long travail préparatoire pour ceux qui sont chargés du développement du réseau, de l’établissement des horaires et de la modification des arrêts. A ce stade, le bilan global est très satisfaisant. L’exercice a été maîtrisé au niveau opérationnel. Reste maintenant à nos clients à prendre de nouvelles habitudes.

Pour mieux comprendre ce rendez-vous de décembre, il est intéressant de revenir sur le processus qui mène à l’adaptation de nos horaires. Cela permet de réaliser que les évolutions décidées ne relèvent pas de décisions isolées ou spontanées mais bien d’un échange régulier avec l’Office cantonal des transports de l’Etat de Genève, ainsi qu’avec les communes.

Dans ce cas précis, les travaux ont commencé il y a plusieurs années. Ils se sont appuyés sur le plan directeur des transports collectifs, adopté par le Conseil d’Etat genevois en août 2014. Sous le pilotage du canton, les réflexions se sont engagées pour réfléchir à la synchronisation du réseau des tpg dans la perspective de l’arrivée du Léman Express (partiellement mis en service déjà en décembre 2018).

Une fois les priorités et les moyens fixés au niveau cantonal, le déploiement de l’Etape s’est vu découpé en plusieurs projets. Un travail de planification a été réalisé par nos ingénieurs en transport afin de pré-dimensionner l’Etape. La réalisation de l’offre a mené à la construction d’horaires et à l’organisation de correspondances. Enfin, l’aménagement des infrastructures a été coordonné en parallèle.

Plusieurs corps de métier ont été mobilisés spécifiquement le dimanche 9 décembre. Ces collaborateurs sont intervenus pour poser de nouvelles affiches horaires et de nouvelles plaques de noms d’arrêt. A titre d’éclairage, environ 3'700 affiches horaires et 800 plaques sont réalisées et distribuées en moyenne chaque année sur le réseau des tpg. Le service clients a pris le relai à partir du lundi pour répondre aux interrogations et aux remarques de nos voyageurs.

Considérée comme une répétition générale, l’Etape 2018 a rassuré. Elle a rappelé aussi la date de la prochaine échéance. Logiquement, il s’agira à nouveau du dimanche qui suivra le deuxième samedi du mois de décembre.

Ainsi, le dimanche 15 décembre 2019 verra la mise en service intégrale du Léman Express, l’extension du tram à Annemasse et l’ouverture du centre de maintenance d’En Chardon. Des événements qui mobilisent déjà depuis de nombreux mois nos collaborateurs. Et une date qui est bien en évidence dans mon agenda !

10:56 Publié dans Genève | Tags : mobilité; transports publics genevois; léman express; | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | |

Les commentaires sont fermés.